Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Damien Ruliere

Sécurité routière : Mortalité en hausse en novembre, une mauvaise année 2014

+10,7% de morts en novembre. Selon l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), les routes françaises ont tué 279 personnes le mois dernier, après un mois d’octobre déjà meurtrier (+13,6%). Pour la première fois depuis 12 ans, le nombre de morts devrait augmenter en 2014. Dès le mois de janvier, le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve annoncera un plan de sécurité routière « très offensif » afin de stopper ce fléau.

La mortalité sur les routes françaises continue de progresser. D’après l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière, « les indicateurs de l’accidentalité routière enregistrent en 2014 une augmentation de + 5% de personnes tuées, + 2,6% de personnes blessées, + 3,6% de personnes hospitalisées ». Des chiffres d’autant plus inquiétants puisque les piétons (+15%) connaissent une hausse de leur mortalité, tout comme les cyclistes (+5%) et les cyclomotoristes (+9%). Seul le nombre d’accidents corporels est limité (+0,2%).

On souligne que parmi les accidents, la consommation excessive d’alcool et de produits stupéfiants fait encore des morts sur les routes. Pourtant les contrôles d’alcoolémie se multiplient et le test salivaire de dépistage de drogue est en cours d’expérimentation.

Un plan majeur pour la sécurité routière en 2015

En janvier, Bernard Cazeneuve, le Ministre de l’intérieur présentera des mesures afin d’enrayer la hausse de la mortalité routière. « Les chiffres ne sont pas à la hauteur des espérances. Il faut donc mettre le paquet pour atteindre l'objectif de 2.000 morts sur les routes en 2020 », a déclaré le ministre. A l’approche des fêtes de fin d’année, ce sont près de 18 000 gendarmes qui seront envoyés au bord des routes.
« Compte tenu du relâchement de certains comportements, il faut aller plus loin, faire plus vite, taper plus fort », souligne Bernard Cazeneuve. Face à la réalité de ces chiffres, Didier Bollecker, le Président de l'Automobile Club, plaide pour plus de prévention. Il propose d’ailleurs de mettre en place un stage obligatoire pour les jeunes conducteurs.
En limitant la vitesse à 80 Km/h sur les routes communales, départementales et nationales, le Gouvernement se plie aux volontés des associations de prévention routière. De plus, le lancement de nouveaux radars devrait permettre de sanctionner encore plus les chauffards. La sécurité routière est devenue vraiment un problème pour tous.


Post navigation


Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *