Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Damien Ruliere

Avec Voitures.com réservez facilement votre essai près de chez vous

Saab se met au vert

Mis à la disposition de la presse lors des essais sur les routes du Vexin près de Paris le 8 novembre dernier, le système unique à l’éthanol de Saab, le Bio Power connaît une nouvelle évolution. Désormais, deux motorisations sont disponibles sur la Saab 9-5, le 2.0t BioPower et 2.3t BioPower.

Saab, 1er constructeur écolo

Après les ventes- record de cette année, la marque suédoise a pris un virage à 90 degré en surfant sur la vague des biocarburants. Depuis octobre 2004 et la présentation en première mondiale du moteur Bio Power, Saab ne jure plus que par cet ingénieux système et multiplie les performances. Saab est en effet le premier constructeur à commercialiser un moteur flex fuel et s’apprête à adapter le BioPower à d’autres modèles de la gamme comme le Cross Over ou une plus petite version de la Saab 9-3 qui va être quant à elle renouvelée.

Dès 2006, Saab a fait de la cause environnementale, son cheval de bataille et s’est octroyé pour cela une petite place pourtant très remarquée au Salon de l’Agriculture. Le constructeur s’attaque à un marché français (et européen) encore peu représenté. Seuls quelques constructeurs dont Ford avec sa Focus et Volvo ont développé des moteurs propres mais où l’éthanol n’est utilisé que comme alternative à l’essence.

Les nouvelles motorisations

Saab est aujourd’hui le seul constructeur à proposer deux motorisations à l’éthanol. Le système de gestion du moteur, Trionic détecte automatiquement le carburant injecté à la pompe et configure ainsi le véhicule soit pour rouler avec de l’E85 soit avec de l’essence et ceci, sans que le conducteur n’ait jamais à intervenir. Les réservoirs et la procédure de plein sont les mêmes que ceux utilisés pour le sans plomb 95, il n’y a donc aucun compromis en matière de sécurité ou de confort.

La Saab 9-5 2,0l Bio Power a pour cela été reconnue « meilleure vente des véhicules verts » en Suède. Grâce à l’E85, cette motorisation de 180ch. gagne 20% de puissance supplémentaire. On constate une accélération de 0 à 100 Km/h en 8,5 secondes contre 9,8 avec l’essence. Le nouveau 2,3l Bio Power (turbo) s’aligne sur ces performances. Avec 210ch., il développe 14% de puissance et 11% de couple de plus qu’en mode essence. Il lui suffit de 7,9 secondes pour passer de 0 à 100Km/h contre 8,5 avec l’essence. Le prix d’entrée de gamme pour une Saab 9-5 2,0l Bio Power s’élève à 31 000 euros.

Inconvénients

La quasi-absence de pompes à éthanol sur le territoire français (une seule, située Porte d’Orléans à Paris a récemment été inaugurée) risque malgré tout de contrarier certains clients soucieux de l’environnement parce que cette technologie ne permet toujours pas aux utilisateurs de se passer de l’essence.

Paradoxalement, le moteur 2,3l Bio Power est soumis à la surtaxe pour les véhicules déversant plus de 200ml/g de CO2 au Km mais il n’augmente pas pour autant la concentration de CO2 dans l’atmosphère. Il faut en effet différencier les deux types d’émissions, entre le « nouveau » CO2 qui accentue l’effet de serre et celui produit par l’éthanol, nécessaire aux végétaux. La consommation d’un moteur à l’éthanol reste donc importante, il faut en effet 1,4 litre d’E85 pour 1 litre de Super. Enfin, si la 2e génération d’E85 est d’ores et déjà mise au point, l’E100 est cependant une solution envisageable mais seulement à long terme car il reste à régler le problème du recours à l’essence au démarrage.

Post navigation

Autres essais de la rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Damien Ruliere

Saab se met au vert!

Saab exposait au Salon International de l’Agriculture (Paris Porte de Versailles, du 25 février au 5 mars 2006) la Saab 9-5 2.0t BioPower.



Commercialisée depuis la fin de l’année dernière, la Saab 9-5 2.0t BioPower roule en effet à l’éthanol, un carburant que l’on peut facilement extraire des cultures ou de la biomasse et qui est compatible avec l’environnement. Mais elle peut aussi rouler à l’essence ; l’intelligence de son électronique se chargeant de s’adapter toute seule au carburant rencontré. La Saab 9-5 BioPower poursuit ainsi une tradition scandinave très présente chez le constructeur suédois, qui a toujours su offrir « une performance responsable ».

Il est reconnu que le recyclage est un moyen de favoriser la sauvegarde de l’environnement. C’est le même principe que reprend aujourd’hui la Saab BioPower : elle fonctionne à l’éthanol, carburant renouvelable qui recycle le dioxyde de carbone déjà présent dans l’atmosphère. C’est une source d’énergie « verte », pratique, compatible avec l’environnement et qui permet grâce à la technologie Saab, d’améliorer les performances du moteur.



L’éthanol est produit commercialement à partir des récoltes agricoles et peut être distribué sans aucune difficulté par l’intermédiaire du réseau existant de stations-service. Et si la Suède est aujourd’hui le pionnier de cette nouvelle source d’énergie en Europe, de plus en plus de pays s’équipent aujourd’hui de pompes à éthanol .En proposant un modèle BioPower, Saab a pris une longueur d’avance sur le segment des berlines de luxe. Parvenant à augmenter tout à la fois les performances moteur et environnementales – sa puissance passe de 150 à 180 ch quand elle fonctionne au E85 – la Saab 9-5 2.0t BioPower remporte un grand succès en Suède, où cette version représente actuellement 80% des ventes du modèle 9-5.La Saab 9-5 2.0t BioPower représente aussi une solution très fonctionnelle car elle peut fonctionner indifféremment à l’essence ou à l’éthanol (E85) quelle que soit la proportion de mélange, sans aucune intervention du conducteur. Ce qui signifie que l’utilisateur d’une Saab BioPower peut toujours faire le plein à l’essence s’il ne trouve pas de E85.En combinant respect de l’environnement avec plaisir de conduite.

Le choix de l’éthanol : une solution réaliste et immédiate

L’utilisation de l’éthanol en tant que carburant ne date pas d’hier, et a été utilisé en dépannage pendant la deuxième guerre mondiale. Dès que les réserves mondiales de pétrole bon marché furent à nouveau largement disponibles, les carburants à base d’alcool, éthanol ou méthanol, sont rapidement redevenus une curiosité, et leur rôle est resté confiné presque exclusivement aux moteurs de compétition à hautes performances.

Maintenant que le monde commence à ressentir l’émergence de problèmes environnementaux , et la perspective de diminution des approvisionnements en pétrole, l’éthanol, carburant renouvelable et potentiellement neutre en émission de gaz à effet de serre, est une des réponses à cette problématique. Il y a deux grandes motivations qui peuvent concourir à l’adoption d’un carburant renouvelable et compatible avec l’environnement comme l’éthanol : la nécessité d’endiguer le bouleversement climatique dû à l’effet de serre, et le besoin stratégique d’en finir avec la dépendance du pétrole, ressource pour laquelle la demande mondiale va dépasser l’offre. Il est maintenant communément admis que les émissions de dioxyde de carbone fossile (CO2) générés par le transport routier sont une des raisons de l’effet de serre et des problèmes qui en découlent.

Les premières livraisons de nouvelles Saab 9-5 BioPower en France sont prévues pour mars 2006. Elles vont impulser un changement. En Suède, en moins d’un an, près de 500 pompes E85 ont remplacé les anciennes pompes de super plombé dont les cuves étaient vides. Ceci en moins d’un an. L’avenir « propre » est à nous, et c’est à nous de faire pression pour que les autres marchés, les compagnies pétrolières et les gouvernements adoptent à leur tour cette nouvelle technologie.

Ludwin Roussel


Post navigation


Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *