Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Damien Ruliere

Renault Espace 5 – Nos images en direct du Mondial 2014

 

Après une petite série de photos dévoilées en avance, nous avions hâte de découvrir le nouveau porte-étendard de la gamme Renault, l’Espace V. Cette cinquième génération mise toujours sur l’habitabilité, l’accueil premium mais s’essaye au look crossover.

Pionnier du monospace il y a 30 ans, le Renault Espace a bien eu du mal à exister ces dix dernières années entre les monospaces compacts et les SUV. Si bien que la marque a hésité longtemps avant de le remplacer jusqu’à porter à 12 ans la carrière de la quatrième génération.
En 2014, le grand monospace premium tricolore tente de se renouveler avec un style inspiré de l’univers des crossovers et se donnerait même des airs de « méga-Captur ». Cela ne reste finalement que du maquillage (sabots aluminium, garde au sol rehaussée, quelques protections de carrosseries) mais la silhouette mono-volume demeure et le gabarit est bien celui de l’ancien Grand Espace (4,85 m).

Il nous restait quand même à découvrir l’intérieur qui surprend par la qualité des finitions. Après des productions en demi-teinte (capture, Clio IV), Renault se concentre à nouveau sur la qualité perçue afin de justifier le positionnement haut de gamme de l’Espace. On estime d’ailleurs au lancement (printemps 2015) son prix de départ à 35 000 €.

Pour satisfaire une clientèle exigeante qui pourrait être tentée de se tourner vers des marques plus prestigieuses, l’Espace mise sur un accueil techno avec notamment un écran central tactile 9 pouces et une instrumentation 100 % digitale. A noter au passage que cette dernière revient à une position plus classique, derrière le volant, de façon à faire « moins monospace ». En familiale accomplie, les aides à la conduite à la mode sont de la partie, tout comme les sièges rabattables pour un plancher plat, mais les 7 places demeurent en option.

Enfin, on en sait un peu plus sur la fiche technique de cet Espace de la dernière chance qui annonce déjà l’arrivée d’une suspension pilotée et du système à quatre roues directrices déjà vu sur la Laguna. Côté moteurs finis les V6, place uniquement à des quatre cylindres 1.6L suralimentés et notamment en essence à celui de la Clio RS associé à la boîte double embrayage EDC. En diesel, en attendant une offre supérieure à 200 ch, le choix se partagera entre un dCi simple turbo de 130 ch et un dCi twinturbo de 160 ch.


Post navigation


Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *