Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Damien Ruliere

Polaris Slingshot – La « Mauto »

Deux roues ? Trop dangereux. Quatre roues alors ? Trop commun. Et si l’avenir du plaisir sur route était le trois roues ? C’est en tout cas ce que pense la marque américaine Polaris qui lance sur le marché la Slingshot « lance-pierre ». Avec moins de 800 kg et 173 ch cet engin hors normes promet de belles sensations.

Référence mondiale du quad et du buggy, Polaris est également présent sur le marché de la moto avec les marques Victory et Indian, et possède même le spécialiste français de la voiture sans permis Aixam. A la recherche semble-t-il de nouveaux horizons, le groupe américain vient de lancer sur son territoire et au Canada un étonnant véhicule à trois roues, le Slingshot.

Sorte de croisement entre une KTM X-Bow et une Morgan 3-Wheeler, le Slingshot dispose donc d’un train avant directeur conventionnel à deux roues et d’une troisième roue à l’arrière qui assure la propulsion. Cela rappelle bien évidemment l’engin du concurrent de toujours, le Spyder de Can-Am, sauf qu’ici l’allure générale évoque davantage une barquette échappée d’un circuit qu’une motoneige  aux envies de bitume. Les dimensions sont celles d’une petite citadine avec 3,80 m en longueur, 1,97 m en largeur et seulement 1,31 m en hauteur.

Techniquement, Polaris a opté pour un châssis tubulaire en acier et un bras oscillant en aluminium à l’arrière. Pour catapulter ce jouet de seulement 789 kg (performances encore inconnues), un 4 cylindres atmosphérique de 173 ch couplé à une boîte manuelle 5 rapports. La transmission finale est confiée à une courroie renforcée de fibre de carbone. A noter que la direction assistée, l’ABS, les contrôles de traction et de trajectoire font tout de même partie des équipements de série.

Au vu des caractéristiques du Polaris Slingshot, il est certain que les sensations ont été nettement privilégiées au détriment du confort. La mince carrosserie en polymère et le minuscule pare-brise ne devraient pas offrir une protection optimale, et le fait que le revêtement des assises soit étanche est un indice assez fort sur les aptitudes de ce trois-roues à se transformer en baignoire.

Commercialisé à partir de 22 000 $ (16 434 €), le Polaris Slingshot pourrait être lancé en Europe mais rien n’est encore confirmé.  


Post navigation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *