Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Damien Ruliere

Péages, carburants, stationnement, radars : ce qui va changer en 2015

Encore en débat, le projet de budget 2015 apportera comme tous les ans au 1er janvier son lot d’augmentations et de baisses. Si en 2015, d’une manière générale les hausses observeront une certaine mesure, les automobilistes seront une fois de plus une cible facile, laquelle il est toujours de bon ton de presser.

 

Péages : après la polémique lancée par Ségolène Royal en octobre sur la gratuité des péages, aussitôt éteinte par le Premier Ministre Manuel Valls,  il semble que les sociétés d’autoroutes jouent la provocation. Elles ont en effet proposée une hausse moyenne de 0,57 % en 2015 sur des tarifs jugés déjà exorbitants. Malgré tout leur contrat les y autorise et il s’agit d’une hausse mineure face aux augmentations habituelles situées entre 1,5 et 2 %.

 

Carburants : Dépense auto qui pèse le plus sur les ménages français, le carburant a connu une très forte baisse cette année, si bien que le diesel pourrait passer sous la barre des 1,20 € d’ici à fin décembre. Une baisse inespérée du baril de brut que le Gouvernement souhaite exploiter pour augmenter les taxes : + 2 centimes/litre sur tous les carburants pour aider au développement d’infrastructures et + 2 centimes /litre de gasoil afin de compenser l’abandon de l’écotaxe. Avec 4 centimes en plus par litre, votre plein de gasoil devrait augmenter de 2 € par tranche de 50 €.

 

Bonus/malus : Tous les ans le système du bonus/malus se durcit pour les voitures les plus « polluantes » et devient inexistant pour les autres qui ne sont ni hybride, ni électriques. En 2015, le bonus sera vraisemblablement supprimé pour toutes les voitures dont la seule énergie provient d’un moteur thermique (peu importe leur niveau de CO2). En gros, seuls les modèles électriques et hybrides profiteront d’une aide gouvernementale. Il se pourrait aussi que le montant des malus devienne encore plus dissuasif et qu’un super bonus de 10 000 € soit accordé à tous ceux qui dans les grandes villes troqueront un vieux diesel (plus de 13 %) contre une voiture électrique. 

 

Radars : Ce pourrait être finalement la seule baisse en 2015, elle toucherait le nombre d’installations de nouveaux radars. Lors de la présentation du projet de loi de finances, le Sénat a estimé que les nouveaux radars, de types « tronçon »  et « chantier », pouvaient attendre car ils coûtent trop cher. Finalement il en sera installé deux fois moins que prévu, soit une vingtaine de chaque. 

 

Stationnement : Pour les parisiens, 2015 sera synonyme de douche froide en matière de stationnement. Premièrement, les résidents devront payer leur carte de stationnement qui était jusqu’ici gratuite. Deuxièmement, les 142 000 places de surface de la capitale ne bénéficieront plus de la gratuité au mois d’août. Troisièmement l’heure limite de stationnement payant sera repoussée de 19h à 20h. Enfin, le tarif horaire augmentera sensiblement, de 3,60 € à 4 € en plein centre (arrondissements 1 à 11) et de 1,20 € à 2,40 € ailleurs. A noter que une majorité de villes en France devraient profiter de la nouvelle année pour augmenter le prix du stationnement ainsi que le montant des amendes pour défaut de paiement. 


Post navigation


Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *