Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Damien Ruliere

Opel Corsa OPC : éclair bleu

Un vrai concentré de puissance : la nouvelle Opel Corsa OPC développe pas moins de 192 ch sous sa robe bleu électrique. C’est la plus forte puissance jamais développée par une Corsa.

Au chapitre des jeux de mots, on pourra dire que la nouvelle Opel Corsa OPC ne manque pas d’air. D’abord parce que dans sa livrée bleu électrique propre aux déclinaisons OPC, elle arbore en ces temps de répression de la vitesse tous les signes d’une sportivité débridée à grand renfort de prises d’air et d’appuis aérodynamiques. Ensuite parce que son moteur n’autre qu’un 1.6 l turbocompressé. Ainsi, alors que la dernière Corsa GSI de 2002 développait 125 ch, cette nouvelle mouture en sort 192.

Décomplexée

On apprécie ou pas le style de cette Corsa OPC. Si la Corsa est une belle auto à l’origine, elle est transfigurée dans cette version sportive. Les peintures de guerre sont de circonstances : spoiler de toit, imposantes jupes avant et arrière entaillées d’écopes en formes de branchies… Elle est élgalement dotée d’un diffuseur arrière sombre doté d’un embout d’échappement triangulaire et de rétroviseurs extérieurs exclusifs. L’agressivité est clairement affichée.

Une ambiance sportive qui transpire largement à l’intérieur. Le bleu OPC se retrouve sur les sièges baquets Recaro ainsi que sur le volant sport gainé de cuir : un liseré sir la jante permet de retrouver rapidement le point milieu (il faut en avoir l’usage…). La console centrale est laquée de noir et les buses de chauffage sont également cerclées de bleu. Nous n’oublierons pas les indispensables pédales en aluminium.

De l’air

Rentrons dans le vif du sujet, la motorisation. La marque à l’eclair nous gâte avec un petit (mais costaud) 1.6 l turbocompressé développant 192 ch. Le couple de 230 Nm, pouvant être momentanément porté à plus de 260 Nm grâce à une fonction Overboost, est transmis aux roues avant par l’intermédiaire d’une boîte à six vitesses.

Les performances sont à la hauteur des prétentions de l’engin : le 0 à 100 km/h est effectué en 7,2 secondes et la voiture atteint 225 km/h en vitesse maxi. La Corsa OPC peut passer de 80 à 120 km/h en 6,7 s sur le cinquième rapport. Des performances redoutables qui ménagent toutefois la consommation : 7,9 l en moyenne aux 100 kilomètres selon Opel. Les trains roulants ont été modifiés pour la circonstance. L’assiette a été abaissée de 10 mm, et la monte d’une barre stabilisatrice au diamètre accru et un raidissement du profilé arrière de suspension devraient offrir à cette Corse énervée une meilleure tenue de route que ce à quoi Opel nous avait habitué sur les précédentes versions, souvent dépassée par l’afflux de puissance sur le train avant.

L’Opel Corsa OPC sera visible pour la première fois au Salon de Genève en mars 2007.


Post navigation


Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *