Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Damien Ruliere

Marques françaises : trop de concepts au Mondial 2014 ?

Les marques françaises n’auraient-elles pas trop privilégié les concepts cette année au détriment des vraies nouveautés ? C’est en tout cas ce qu’on est en droit de penser avec pas moins de 3 études chez Citroën, 2 chez Peugeot et 1 chez Renault. En préparant un peu trop l’avenir, nos constructeurs tricolores ne seraient-ils pas en train de prendre du retard sur les modèle du présent ?

C’est un fait, le trio Renault/Peugeot/Citroën a toujours profité du Mondial de Paris pour mettre en avant sa vision du futur grâce à des concepts audacieux. Et généralement, un coup de crayon affuté allait toujours de paire avec des avancées technologiques. Malheureusement cet esprit d’innovation s’est trop souvent trouvé muselé par le passage à la série. Au point que nos marques ne font plus rêver grand monde et donnent l’image de suivre le rythme au lieu de l’imposer. Impossible donc cette fois de se montrer indulgent face à ces trois stands.

Chez Peugeot, on expose Exalt, une berline sportive déjà vue à Pékin plut tôt dans l’année et repeinte pour l’occasion. Elle pourrait annoncer un futur coupé 5 portes à motorisation hybride (1.6 L 270 ch + moteur électrique 68 ch) mais tout cela est à prendre au conditionnel et les vraies nouveautés sont rares sur le stand Peugeot. Une version GT de la 308, le restylage de la 508, rien de bien excitant pour le plus grand salon automobile du monde.

L’autre concept, le spectaculaire crossover Quartz, lui non plus ne reflète pas les capacités de création de la maison sochalienne. Sorte de version civile du proto 2008 du Dakar, il est censé préfigurer la future génération de 3008. On peut toujours se tromper, mais pas sûr que le modèle de série affiche un caractère aussi sportif.

 

Chez Citroën, on peut admirer pas moins de 3 études dont la très réussie berline compacte DS Divine. Créée pour célébrer la naissance de la marque DS, elle donne des pistes sur l’orientation stylistique des prochains modèles siglés DS. Certes très audacieuse, la DS Divine, qui rappelons-le est animée par le 1.6 270 ch du RCZ-R, n’a malheureusement pas été tenue au secret avant le Mondial.  Citroën a donc gâché la surprise en la présentant début septembre.

Beaucoup moins innovant, le C4 Cactus Airflow sert surtout de support à la fameuse motorisation hybride air comprimé du Groupe PSA dont on attend toujours le lancement en série. Annoncée à moins de 2.0 L/100 km, cette version allégée et plus aérodynamique du Cactus est aussi là pour répondre à une volonté politique. En effet, le Gouvernement a émis récemment le souhait de voir apparaître bientôt sur le marché des voitures à moins de 2.0 L/100 km. Une demande entendue par Renault visiblement qui présente Eolab.

 

A côté de l’Espace V, la seule véritable nouveauté française de ce Mondial, la citadine Eolab est un véhicule laboratoire pour développer une nouvelle génération de moteurs hybrides. Equipée d’un 3 cylindres de 75 ch et d’un bloc électrique, elle ne consommerait qu’un tout petit litre au 100 km. Mais là encore on ne parle pas de date de commercialisation, mais plutôt d’un horizon, 2020.

 

Et s’il fallait encore une preuve du manque d’audace des marques françaises lors de ce Mondial 2014, ce serait le concept Citroën C1 Urban Ride. Cette C1 maquillée en crossover (garde au sol rehaussée de 15 mm + protections en plastique) aurait tout de même pu être présentée en version de série, comme une nouvelle finition dans la gamme C1, au lieu d’usurper le principe de concept.  Par manque de courage, Citroën propose même aux visiteurs de voter pour sa commercialisation…

Si malgré tout les concepts français vous font rêver, il faut toujours se réjouir de la présence d’études de style car c’est le propre d’un salon, en voici nos photos en direct de la Porte de Versailles. 


Post navigation


Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *