Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Damien Ruliere

La « pastille verte » ferait-elle son retour ?

Ségolène Royal, Ministre de l’Ecologie, a annoncé vouloir mettre en place « avant l'été, un certificat qualité de l'air », qui donnera des avantages aux véhicules propres. De plus, un bonus de 10 000 euros sera accordé lors de l’achat d’une voiture électrique en remplacement d'une vieille voiture diesel. C’est un nouveau pas fait par le Gouvernement dans sa lutte contre le diesel et la pollution dans l’air.

 

Manuel Valls l’avait promis lors de la dernière conférence environnementale, Ségolène Royal l’a annoncé. Similaire à la Pastille Verte instaurée en 1998 sous le gouvernement Jospin et abandonnée en 2003, le « certificat qualité d’air » va permettre aux véhicules les moins polluants de circuler durant les pics de pollution. Les collectivités pourront aussi les autoriser à emprunter les couloirs de bus ou les faire bénéficier du stationnement gratuit. "Plusieurs certificats de couleurs différentes seront créés en fonction des seuils d’émissions polluantes des véhicules" a déclaré la Ministre.


Le gouvernement rappelle son objectif de faire disparaître "tous les diesels d’avant 2005 non équipés de filtres à particules". En effet, il prévoit l’instauration de "plusieurs primes à l’achat d’un véhicule propre, c’est-à-dire électrique ou hybride rechargeable". Paris a d’ailleurs reçu le soutien de Ségolène Royal dans sa volonté d'interdire progressivement les véhicules les plus polluants dans la capitale.

Le diesel en ennemi public n°1

Menacée par des amendes de Bruxelles, le Gouvernement français s’engage à favoriser des modes de transport plus propres. A partir d’Avril, un bonus de 10 000 euros devrait inciter les automobilistes à abandonner leur vieux diesel, responsable de la pollution aux particules fines, contre un véhicule électrique. Une aide financière de 6 500 euros sera accordée pour l’achat d'une hybride rechargeable. De plus, les ménages non imposables pourront bénéficier d’une prime de 500 euros s'ils troquent leur diesel contre une voiture essence neuve ou d'occasion émettant moins de 110 g/CO².
«J'appelle les constructeurs automobiles à baisser le prix de leurs véhicules électriques», a déclaré Ségolène Royal. La Ministre reconnait tout de même que «les dernières générations de moteurs diesel sont beaucoup plus propres et il ne faut donc pas définitivement les condamner». Après ses déclarations sur l’écotaxe et les péages, il semble que Ségolène Royal se soit fait une spécialité des effets d’annonce spectaculaires. Attendons de voir si cette fois les actes suivront les mots. 


Post navigation


Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *