Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Damien Ruliere

Avec Voitures.com réservez facilement votre essai près de chez vous

Essai Skoda Rapid 1.6 TDI 105 ch – De l’espace sans audace

On peut dire que le constructeur tchèque aura mis le temps pour commercialiser la berline compacte qu’il lui a toujours manqué. En faisant le lien entre la citadine Fabia et la familiale Octavia, la Rapid corrige cette petite incohérence de la gamme Skoda.  Cette berline tricorps aux lignes simples mais efficaces mise avant tout sur ses tarifs attractifs et sur son habitabilité pour exister dans un segment ultra-concurrentiel. Et ses objectifs sont ambitieux puisque la Rapid doit devenir rapidement la deuxième vente mondiale de Skoda.

Skoda qui poursuit toujours son objectif de 1,5 million de voitures par an en 2018 compte bien sur la Rapid pour l’y aider. Alors que la concurrence s’essaye à des compactes aux formes toujours plus agressives, Skoda préfère se différencier avec une berline classique inaugurant le nouveau langage stylistique maison. Ce dernier se traduit par des lignes fluides, un regard nerveux et une nouvelle calandre surmontée d’un logo sur fond noir. Certes la Rapid ne fait pas rêver, les mauvaises langues la comparent volontiers à la Logan, mais Skoda défend le choix d’un design intemporel censé traverser les années sans trop se faire remarquer. Et contrairement à ce que laisse penser sa silhouette, elle est équipée d’un hayon et non d’une malle.
Côté dimensions, la Rapid  mesure 4,48 m en longueur, c’est 48 cm de plus qu’une Fabia mais seulement 8 cm de moins qu’une Octavia. Le positionnement de la Rapid est donc un peu particulier car celle que l’on peut considérer comme sa concurrente directe, la Renault Fluence, atteint les 4,61 m, et une compacte classique comme la Mégane est à 4,30 m.  Enfin plus déroutant, la Skoda est étroite – 1,70 m en largeur – ce qui la rapproche davantage d’une citadine de type Clio (1,73 m).


 Vie à bord – Simply clever

Si vous êtes à la recherche d’une ambiance originale et colorée, passez votre chemin. L’habitacle de la Rapid est on ne peut plus classique avec un mobilier très proche de ce que l’on connaît déjà sur les autres modèles siglés Skoda. L’ensemble est sérieux (trop peut-être) et la qualité des plastiques est décevante mais les atouts de la Rapid sont ailleurs. Tout d’abord l’agencement des commandes est comme toujours très bien pensé et l’espace offert aux occupants est impressionnant, surtout à l’arrière. Une constante chez Skoda et que l’on doit dans le cas de la Rapid à un empattement de 2,60 m soit 3 cm de plus qu’une Octavia. Autre gros point fort de la berline tchèque, son volume de chargement de 550 L. En comparaison, une compacte classique comme l’Opel Astra culmine à 351 L et même la Fluence rend les armes à 530 L.  
Notons enfin que la Rapid fourmille de petits détails bien pensés dans l’esprit « Simply clever » cher à Skoda comme un support téléphone au bas de la console centrale, un tapis de coffre réversible, un rangement sous le siège conducteur dédié au gilet de sécurité ou encore un gratte-vitres astucieusement logé dans la trappe à carburant.


Les équipements

La gamme Rapid s’articule autour de trois finitions, la première (Active) servant surtout à proposer un prix d’appel très bas en raison d’un équipement limité : 6 airbags, banquette rabattable, vitres AV électriques et radio CD MP3. Plus chère de 1 850 €, la version Ambition rajoute la clim manuelle, l’ordinateur de bord, les antibrouillards, le régulateur de vitesse, le système Bluetooth et les jantes alliage 15 pouces. Enfin, le haut de gamme Elegance (+ 1 600 €) dispose de la clim régulée, d’un volant multifonctions, des jantes 16 pouces et de la navigation.


Sous le capot – Un TDI 105 ch bruyant

Essayé à maintes reprises en compagnie de différents modèles du Groupe Volkswagen, le 1.6 TDI 105 ch n’est jamais apparu aussi bruyant que sous le capot de la Rapid. La faute certainement à une isolation simple afin de limiter les coûts, mais son niveau sonore s’avère fatiguant à la longue. Parfaitement dans l’esprit de la Rapid, ce bloc assure sa mission sans faire d’étincelles, ses accélérations sont vigoureuses mais il pêche toujours par son manque de vivacité à bas-régimes.
Associé d’office au Start & Stop, le TDI 105 ch de la Rapid annonce seulement 3,9 L/100 km en cycle mixte, un appétit de moineau qui ne doit pas masquer son manque d’agrément. Et ici nous mettons en cause l’étagement de la boîte 5 qui favorise la consommation et les émissions (104 g/km), mais comme c’est trop souvent le cas le fait au détriment du plaisir de conduite.  La présence dans la gamme de l’excellent bloc essence 1.2 TSI 105 ch – il ne nous a jamais déçu quel que soit le modèle –  imposera un nouvel essai de cette Rapid, d’autant que son tarif est inférieur au TDI 105 ch de 2 300 €.


Sur la route – Une mise au point délicate

Sur le plan du comportement routier, là non plus la Rapid n’est pas très « typée ». Reprenant bon nombres d’éléments de la banque d’organe Volkswagen et notamment la plate-forme de la Polo, elle affiche un comportement neutre en adéquation avec à son positionnement familial. Son train avant manque un peu de vivacité, sa direction de consistance mais dans l’ensemble la Rapid est plutôt agréable à mener à condition que ça ne tourne pas trop et que le revêtement soit impeccable. En effet, nous avons relevé une mise au point délicate de l’amortissement qui peine à contrôler le roulis mais qui a aussi tendance à sautiller sur chaussée dégradée. Mais de l’aveu même des gens de Skoda,  nos modèles d’essai d’origine tchèque étaient susceptibles de subir de nouveaux réglages, alors patience.   


Bilan

Rationnelle, c’est l’adjectif qui convient le mieux à cette nouvelle Skoda Rapid dont il ne faut pas oublier que la carrière sera mondiale. Quel que soit le domaine (design, finition, prestations routières) elle s’applique mais sans faire de vague.  Ses armes de séduction majeures sont sans nul doute son impressionnante habitabilité et ses tarifs placés : à partir de 14 990 € (1.2 75 ch Active) et jusqu’à 22 850€ pour notre haut de gamme Elegance TDI 105 ch.

Post navigation

Autres essais de la rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *