Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Damien Ruliere

Avec Voitures.com réservez facilement votre essai près de chez vous

Essai Mazda BT-50 : l’autre Japonais

Si le segment des pick-ups est plutôt confidentiel en France, les stars se prénomment Nissan Navara, Toyota Hilux ou Mitsubishi L200. Mais un quatrième larron venu du pays du soleil levant, le Mazda BT-50, fait son petit bonhomme de chemin chez nous depuis deux ans. À l’occasion de son restylage, nous en avons pris le volant sur les superbes routes croates du côté de Dubrovnik. Essai aventure !



Vendu à plus de 19 000 exemplaires en Europe depuis son lancement, 600 en France l’année dernière dont les deux tiers aux professionnels, le Mazda BT-50 s’offre une petite cure de jouvence histoire de résister face à la concurrence. Le cousin du Ford Ranger suit donc la tendance à l’embourgeoisement, notamment à l’intérieur où l’habitacle ressemble de plus en plus à celui d’une berline et de moins en moins à celui d’un véhicule de chantier. Le volant et le pommeau s’habillent de cuir, le combiné d’instrumentation est redessiné et la console centrale remodelée s’offre une parure argent. La qualité perçue fait un bon avant et l’ensemble est plutôt bien fini. Petit bémol tout de même pour le frein à main en forme de canne façon Renault 4L !

À l’extérieur aussi le BT-50 paraît plus cossu. Il adopte une nouvelle calandre, des nouveaux feux à l’avant et à l’arrière ainsi que des jantes 16 pouces, le tout dans un esprit plus « zoom-zoom ». En outre, il s’offre de nouveaux coloris, huit au total, dont trois combinaisons bi-ton du plus bel effet. Sans être sexy ni véritablement révolutionnaire, cette deuxième génération profite de ce petit lifting pour se faire plus séduisante.

Sous le capot, pas de changement, on retrouve le bloc 2,5 turbodiesel de l’ancienne version. Fort de 143 ch, il n’a aucun mal à déplacer les 1,7 tonne de l’engin. Bien secondé par une boîte précise et bien étagée, le moteur se montre volontaire et fait preuve de reprises satisfaisantes. N’attendez pas de lui le grand frisson d’autant que si on hausse le ton, son niveau sonore peut s’avérer élevé. De toute façon le BT-50 n’a aucune prétention sportive, son truc à lui c’est le service. Capable de vous emmener en balade le long de la côte le week-end, il peut être un formidable compagnon de travail la semaine grâce à plus d’une tonne de charge utile. Facile d’accès, sa benne est très pratique grâce à ses crochets d’arrimage et à son revêtement anti-dérapant. D’ailleurs toute une gamme d’accessoires est disponible, de l’arceau au hard top en passant par d’astucieux coffres à ouverture latérale.



Sur la route, le pick-up Mazda démontre un comportement sain, son équilibre est excellent et sa prise de roulis mesurée. En mode deux roues motrices, sa transmission délivre le couple sur le train arrière et lui autorise même des décrochages plutôt amusants. En revanche ses suspensions à lames étant prévues pour supporter une charge conséquente nuisent au confort quand on roule à vide. Cette caractéristique n’est en rien particulière au BT-50 puisqu’elle concerne tous les pick-ups et les utilitaires en général qui ont tendance à sautiller. Les amateurs diront qu’il faut rouler chargé en permanence. On les croit ! En résumé, sur la route, un BT-50 c’est bien, avec 200 kg de sable dans la benne c’est mieux !

Là où ce nouveau BT-50 fait preuve d’excellentes aptitudes c’est en tout terrain. Facile à mener, il est capable de toutes les facéties grâce à une importante garde au sol et à des angles d’attaque et de fuite rassurants. Sa transmission intégrale, doublée d’un pont court, lui permet de se sortir de toutes les situations.

Au final, le Mazda BT-50 évolue en douceur et ne transcende pas les qualités de la première génération puisque les modifications ne sont qu’esthétiques. Pour ceux qui cherchent un véhicule polyvalent, capable de les seconder dans leurs tâches professionnelles, et de les mener loin sur route et dans les chemins une fois le vendredi soir arrivé, le BT-50 est fait pour eux. Disponible en simple cabine et en double cabine à partir de 26 800 € (17 800 € en gamme pro), le pick-up Mazda bénéficie d’une présentation flatteuse et d’un équipement complet. Une bonne affaire à coup sûr.

Post navigation

Autres essais de la rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *