Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Damien Ruliere

DAKAR 2015 : Une première étape sur les chapeaux de roues

C’est parti pour la 37ème édition du rallye-raid Dakar. Les 406 véhicules (autos, motos, camions et quads) ont débuté leur périple de plus de 9000 kilomètres à travers les Andes, le Chili et la Bolivie. Une course marquée par le retour de Peugeot, après 25 ans d’absence afin de concurrencer la suprématie de Mini, qui a remporté les trois dernières éditions. Longue de 838 km, la première étape entre Buenos Aires et Villa Carlos Paz a montré qu’il ne fallait pas sous-estimer le Dakar.

 

Dans une étape qui ressemblait plus à un prologue, sans réelle difficulté, le Dakar nous rappelle que personne ne sera épargné. C’est le tenant du titre, l'espagnol Nani Roma, qui en a fait les frais à bord de sa Mini. Suite à un problème mécanique, le pilote a fini la course tracté par son camion d'assistance sur une distance de 160 km. Un véritable supplice puisqu’il termine à la 135e position, à près de 6h30 de son coéquipier et premier leader du Dakar, l'argentin Orlando Terranova.
Un leader qui a bénéficié de la pénalité accordée à Nasser Al-Attiyah (Mini) suite à un excès de vitesse dans une zone dangereuse. Meilleur temps sur les 175 km chronométrés, le qatari confirme ses ambitions en ce début de course.
Du coté des motos, l’anglais Sam Sunderland (KTM) a été le plus rapide. Il devance le portugais Paulo Goncalves (Honda) et l'espagnol Marc Coma (KTM), le tenant du titre dans la catégorie.

Peugeot encore en rodage

Ce Dakar marque aussi le retour de la marque au lion. Pourtant, en terminant aux 8ème, 10ème  et 33ème places, les Peugeot se sont montrés prudentes. A bord de la 2008 DKR, Carlos Sainz, lauréat en 2010, Stéphane Péterhansel, fort de ses onze succès sur le rallye et surtout Cyril Despres, quintuple vainqueur en moto et dont c’est la première participation en auto, font le pari fou de viser la victoire dès la première année. Un beau challenge qui se jouera sur la fiabilité.
Aujourd’hui, la spéciale entre Villa Carloz Paz et San Juan sera la plus longue du rallye (625 km au programme dont 518 km chronométré). Un tracé sur terrain poussiéreux voir sablonneux sur certaines portions de route. De quoi donner des sueurs froides à nos pilotes malgré une chaleur qui s’annonce caniculaire. Un test déterminant pour la suite du Dakar 2015. 

 

Image: Peugeot Sport


Post navigation


Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *