Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Damien Ruliere

Chiffres sécurité routière 2014 : Plus de morts qu’en 2013, le Gouvernement réagit

L’année 2014 n’est pas un bon cru pour les routes françaises. Après 12 ans de baisse, Bernard Cazeneuve, Ministre de l’Intérieur, a annoncé une hausse de 3,4 % du nombre de morts sur les routes. Un chiffre inquiétant, qui n’a pas manqué de faire réagir les nombreuses associations de prévention routière. Pour faire baisser les chiffres, le gouvernement vient de présenter une série de mesures devant le Conseil National de la sécurité routière (CNSR).

En 2014, les Français ont profité du beau temps et de la baisse de prix de l’essence pour prendre leur voiture. Malheureusement, cela s’est traduit par une augmentation du nombre de morts sur nos routes (120 personnes de plus par rapport à 2013, soit 3 388 personnes). On déplore également 35.000 blessés graves. Des chiffres qui contrastent fortement avec la baisse de l’année 2013 (-10,5%). Des régions comme l’Alsace (+41%) et la Bretagne (+14%) connaissent une recrudescence  non négligeable des accidents malgré l’apparition des radars mobiles de dernière génération à bord des véhicules banalisés de la Police.


Pour réduire la mortalité sur les routes, Bernard Cazeneuve, Ministre de l’Intérieur, a présenté une batterie de mesures visant à faire baisser le nombre de morts à 2000 en 2020. Et pour une fois la vitesse n’est la seule et unique cause pointée du doigt. Il semble donc que la politique anti-vitesse ait vécue et c’est désormais bien l’acool au volant qui fait l’objet de toutes les attentions.
En effet, le taux d’alcoolémie légal pour les jeunes conducteurs passe de 0,5 à 0,2 g/l. On rappelle que l’alcool est responsable d’un accident sur 3 en France, notamment chez les jeunes (26%). Les débits de boissons qui ne mettent pas d'éthylotests à disposition de leurs clients seront ainsi sanctionnés.
Afin d’identifier les conducteurs sans ceinture ou au téléphone, le gouvernement va modifier la réglementation concernant les vitres teintées. On souligne que les oreillettes, casques et écouteurs pour téléphone vont également être interdits au volant. De plus, le stationnement sera interdit près des passages piétons avec des sanctions plus sévères.

De la bonne lecture des chiffres

Afin d’enrayer le taux de mortalité en France, la Ligue contre la violence routière par l’intermédiaire de sa présidente Chantal Perrichon souhaite la mise en place d’une loi interdisant les avertisseurs de radars (a-t-elle bien lue le bon rapport ?) ainsi que l’interdiction du téléphone au volant. Elle juge cette hausse du nombre de morts « inacceptable » mais surtout « évitable ».
Du côté des automobilistes, pas si irresponsables qu’on voudrait le laisser croire, l’association 40 millions d’automobilistes essaye d’analyser les chiffres. En effet, selon son président Pierre Chasseray, « l'année 2014 est la deuxième meilleure année depuis que les statistiques existent». Elle affiche 256 victimes de moins qu'en 2012 et 870 de moins qu'en 2011. A noter par ailleurs que 2013 a été une année record pour la sécurité sur les routes. L’association rajoute que l’entretien de nos routes et la lutte contre les drogues au volant permettraient également d’améliorer les chiffres de la sécurité routière.

 


Post navigation


Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *