Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Damien Ruliere

CES Las Vegas 2015 – Valeo nous parle déjà au futur…proche

Las Vegas accueille une nouvelle fois le Consumer Electronic Show (CES). Du 6 au 9 janvier, c’est l’occasion de découvrir les tendances high-tech de l’année mais aussi les nouvelles technologies qui accompagneront notre quotidien. L’équipementier automobile français, Valeo profite de cet évènement majeur pour lever le voile sur sa Smartwatch, son système de conduite automatisée ainsi que son éclairage dynamique. Des innovations qui pourraient équiper la voiture de demain.

Valeo n’a pas fait le voyage à Las Vegas pour rien. En divulguant la clé virtuelle InBlue, l’équipementier français ouvre la voie de l’auto partage, du parking à distance ainsi que de l’accès aux données du véhicule (pression des pneus, niveau de carburant ou localisation du véhicule). Grace à la technologie Bluetooth, vous serez capable d’ouvrir et de verrouiller votre véhicule à partir de votre smartphone ou votre Smartwatch. Profitant de la technologie des systèmes sans contact, cette clé pourra équiper nos véhicules à partir de 2016.

Le stand Valeo présente également ses phares BeamAtic PremiumLED. Un éclairage intelligent qui permettra d’utiliser des feux de route sans aveugler les automobilistes venant en sens inverse. Une caméra détecte les autres véhicules et ajuster le faisceau lumineux pour créer une zone d’ombre autour des voitures à l’approche, tout en éclairant le reste de la route. Une technologie semblable au fameux MatrixLED d’Audi et qui s’ajoute à des phares laser, capable d’éclairer la route jusqu’à 600 mètres et doté d’un design optique compact s’intégrant parfaitement au style des projecteurs.

Plus qu’un concept, voici la voiture autonome

Si vous êtes de passage à Las Vegas, ne soyez pas surpris si vous croisez le « Cruise4U » dans les rues de la ville. En effet, ce prototype de conduite automatisée (sur la base d’une VW Golf break) sera présenté en condition de trafic réel. Lorsque le système est déclenché, le conducteur décide s’il préfère piloter manuellement le véhicule ou laisser le véhicule prendre en main la direction, l’accélération et le freinage. Bardé de capteurs et d’un scanner laser, ce dispositif est capable de détecter avec précision les obstacles.
Un concept qui rencontre plus de difficultés juridiques que de défis technologiques. En effet, La Convention de Vienne sur la circulation routière du 8 novembre 1968 spécifie en son article 8 que « tout véhicule en mouvement doit avoir un conducteur ». En cas d’accident, de nombreuses questions autour de la responsabilité seront soulevées.


Post navigation


Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *