Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Damien Ruliere

BMW ActiveHybrid 5 – Belle intention

Après avoir expérimenté l’hybride sur ses Série 7 et X6, BMW transpose cette technologie à un modèle « plus abordable », la Série 5. Si l’intention est louable et entend bien concurrencer l’Audi A6 Hybrid, chez BMW la fibre écolo a des limites puisque l’on parle toujours d’un six cylindres biturbo et de 340 ch.

Alors que la nouvelle M5 (V8 560 ch) s’apprête à faire son entrée dans les concessions, BMW présente une déclinaison sobre de sa Série 5 sous le nom d’ActiveHybrid 5. Véritable concentré de technologie BMW, cette dernière associe un six cylindres en ligne biturbo de 306 ch à un moteur électrique de 55 ch et à une boîte automatique à 8 rapports. Tout cumulé, l’ActiveHybrid 5 développe 340 ch et 450 Nm et réaliserait le 0 à 100 km/h en 5 »9. Compte tenu des chiffres annoncés, on pourrait s’attendre à un bilan énergétique plus que déplorable. Il n’en est rien car BMW avance une consommation mixte comprise entre 6,4 L/100 km et 7,0 L/100 km et des rejets inférieurs à 150 g/km ce qui lui permet d’échapper au malus dans l’Hexagone. Comme toute bonne voiture hybride qui se respecte, cette Série 5 dispose d’un mode tout électrique, jusqu’à 60 km/h et sur une distance maximale de 4 km, d’une fonction Start & Stop et même d’un dispositif de roue libre qui permet de rouler jusqu’à 160 km/h moteur éteint tout en rechargeant la batterie lithium-ion. À noter que cette dernière prend place sous le coffre mais ampute celui-ci de 145 L.

La fiche technique de la BMW ActiveHybrid 5 semble donc prometteuse mais quel intérêt ? Plus gourmande, plus polluante et plus chère (75 000 EUR selon nos estimations) qu’une version diesel, l’ActiveHybrid 5 aura du mal à convaincre car même si la clientèle type de ce genre de berline est à la recherche d’un certain niveau de technologie la pilule risque d’être dure à avaler. Pourquoi ne pas avoir développer un modèle hybride à partir d’un quatre cylindres ou à partir d’un diesel ? Des interrogations qui resteront certainement sans réponse. Alors merci BMW pour cette belle intention et pour cette belle démonstration de savoir-faire mais on attend un peu plus d’implication de la part des constructeurs pour trouver une alternative viable au moteur thermique classique.


Post navigation


Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *